ProMoBe (Promouvoir la motivation et le bien-être des enseignants et des élèves)

Les préoccupations actuelles des enseignants, et plus largement de la communauté scolaire, au sujet de la question du bien-être et de la faible motivation scolaire des élèves, font écho aux différentes enquêtes menées en France et dans bon nombre de pays industrialisés. La question du bien-être des enseignants est étroitement liée à celle du bien-être des élèves. Les enquêtes françaises portant sur le climat scolaire montrent que les relations enseignants-élèves tendent à se dégrader progressivement au cours des années collège, qu’environ la moitié des élèves du secondaire s’ennuient fréquemment en classe et que le taux du décrochage scolaire demeure assez élevé. Ces difficultés, qui traduisent la démotivation et le mal-être des élèves, combinées à une charge de travail élevée des enseignants (lourdeur des programmes scolaires, enchevêtrement des tâches associées à l’enseignement, réformes scolaires nombreuses), sont les principaux facteurs qui favorisent le syndrome d’épuisement professionnel. L’une des conséquences préoccupantes de ce phénomène est son impact sur la qualité de l’enseignement. Les enseignants épuisés ont moins de ressources à investir auprès de leurs élèves et sont moins aptes à désamorcer et réguler les situations de tension au sein de la classe. Tout ceci tend à créer une dynamique délétère qui affecte tant le bien-être des enseignants et des élèves, que l’apprentissage et la motivation de ces derniers. A l’inverse, des recherches révèlent que le bien-être des enseignants favorise des interactions positives avec leurs élèves. Une récente étude a montré que les enseignants qui attribuent une forte signification à leur travail, développent des interactions plus nombreuses et positives avec leurs élèves, ce qui en retour tend à accroitre leur niveau de satisfaction professionnelle. Le projet ProMoBE (Promouvoir la Motivation et le Bien-Etre à l’école) a pour objectif d’améliorer le bien-être des enseignants et répondre aux préoccupations liées à la faible motivation scolaire et au mal-être des élèves. Dans cette perspective, deux journées de formation sont proposées aux équipes éducatives : la première est centrée sur les besoins psychologiques des élèves, déterminants clés de la motivation et de l’engagement scolaire et la seconde est focalisée sur les pratiques de psychologie positive visant à aider les élèves à mieux se connaître, à se recentrer sur le travail scolaire, et à développer des relations sociales positives avec leurs camarades et leurs enseignants. Ce projet se déroule sur une année scolaire entière, avec un protocole d’évaluation mis en place dans les établissements partenaires.

Responsable scientifique du projet et personne à contacter pour participer à l’étude: Damien Tessier, Maître de Conférences, Université Grenoble Alpes, damien.tessier@univ-grenoble-alpes.fr

Innovation Positive